Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 22:46
Le FORBIN et la mission Bois Belleau

Depuis 2009 nous avons la chance en classe de 2nd turquoise d’être parrainés par la frégate de défense aérienne le Forbin et de suivre ses activités à terre et sur mer. Cette année 2013-2014 a commencé avec un rythme soutenu puisque la frégate  est partie le 19 novembre 2013 pour une mission de 3 mois dans l’océan Indien. Elle sera de retour au port de Toulon le 18 février 2014.

Durant cette mission intitulée « Bois Belleau » en référence à une bataille de la fin de la Première Guerre mondiale dans laquelle les Américains ont combattu, le rôle de l’unité du Forbin est d’assurer le commandement de la défense aérienne. Les marins contribuent également à la défense du groupe aéronaval constitué du porte avions « Charles de Gaule », de la frégate de lutte  anti –sous- marine « Jean de Vienne » et du pétrolier- ravitailleur « Meuse » dans les autres domaines de lutte ainsi qu’à la sécurisation de l’espace maritime. Malgré une mission classique pour ses marins, ses conditions d’exercices visent à les mettre à l’épreuve de l’endurance, de la complexité et de l’adaptabilité. Cette mission sera à la fois passionnante mais également dense.

Dès le 20 novembre 2013 le Forbin a ainsi réalisé avec succès un tir de missile MM40 au sein du Zonex Méditerranée et a atteint à la seconde près la cible désignée alors que les conditions météorologiques étaient peu favorables. Puis il s’est dirigé vers la canal de Suez pour atteindre la mer Rouge 3 semaines après son départ. En cette fin du mois de décembre il a rejoint l’océan Indien.

Les marins exercent tous les jours des exercices de lutte anti-aérienne ainsi que des tirs contre des aéronefs fictifs et contre des buts flottants. Des opérations de surveillance maritimes sont également prévues avec le Panther de la 36F. Enfin, afin d’entretenir ses compétences dans le domaine de la sécurité, l’équipage réalise des exercices ayant pour but de simuler des sinistres afin d’entrainer le bord à ce type de situations à la mer.

 

Par ailleurs, nous avons pu lire dans le journal de bord quelles étaient les fonctions de la compagnie avec laquelle nous correspondons, le service «  Elec ». http://jdb.marine.defense.gouv.fr/index.php/post/2013/12/11/Le-%C2%AB-Forbin-%C2%BB-franchit-Suez

La huitième compagnie à la tête de laquelle se trouve l’enseigne de vaisseau René-Pierre Meyer, responsable de notre partenariat, est composée de 13 personnes dont une femme. Elle agit dans de nombreux domaines dont la production et la distribution de l’énergie électrique et la gestion des équipements de la propulsion. Nous sommes très  heureux d’avoir pu les identifier sur la photo de l’article !

Parallèlement à ces moments d’action intense la vie quotidienne nécessite une grande organisation ! Lorsque les marins s’entrainent, plusieurs cuisiniers préparent en moins de 4h un repas complet pour près de 210 personnes. Dans leur temps libre les marins peuvent faire du sport et disposent de tout l’équipement nécessaire, machines et encadrement par un moniteur. Parfois un tournoi de volley ball est organisé sur la plateforme hélicoptère et la semaine dernière l’équipe du détachement du Panther a gagné !

 Enfin, à  l’approche de Noël il fallait prévoir des moments festifs !  Pour cela plusieurs activités ont été proposées comme la réalisation d’une crèche de santons et d’un sapin, animation du repas du 24 au soir, décoration du hangar et encore la distribution des cadeaux. Chacun a pu ainsi participer et utiliser ses talents personnels pour préparer un moment agréable et conviviale malgré la distance des familles.  

Nous leur souhaitons une bonne fin de mission et une excellente année 2014 !

La classe de seconde Turquoise et plus particulièrement

Mathilde Laurent et Charlotte Arnaudo

Le FORBIN et la mission Bois BelleauLe FORBIN et la mission Bois Belleau
Repost 0
Chloé Maillier-Fonta
commenter cet article
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 20:29

Bonjour à la promotion 2013-2014 des Secondes Turquoises ,

 

Si vous êtes dans cette classe cette année, vous faites partie des lycéens de l'Institut Notre-Dame qui chaque année partent pour une aventure au long cours avec Madame Chloé Maillier-Fonta, une enseignante passionnée par le monde maritime et en cela visionnaire, car mers et océans, sans doute à l'origine de l'humanité, sont les pilotes du climat planétaire et par voie de conséquences, tels que l'actualité l'illustre au quotidien, régissent et garantissent la vie et l'avenir pour la grande majorité des peuples.
Vous l'aurez compris, les enjeux sans cesse croissants sont colossaux, d'autant que la France dispose de la deuxième surface maritime mondiale avec  plus de 11 millions de kilomètres carrés. Elle arme une marine de guerre, depuis louis XIII et Richelieu, à même de protéger ses intérêts. La marine d'aujourd'hui ce sont des bâtiments de surface, des sous-marins, des forces aériennes, des fusiliers/commandos, des hommes et des femmes militaires et civils qui forment les équipages et les organismes des soutiens à terre.

Vous allez poursuivre pour la quatrième année le partenariat entre votre classe et l'équipage de la frégate de défense aérienne "FORBIN" que je représente et en particulier le service électricité dont je suis le chef.
Sachez que nous sommes fiers de ce partenariat dynamique, constructif , fondamental pour vous faire comprendre, vous qui êtes l'avenir de la France, ce que sont une défense nationale, une marine et un bâtiment de combat. Nous vous ferons suivre la vie de l'équipage tout au long de ses missions opérationnelles et d'entraînement.

Je ne vais pas retracer ici la vie de Monsieur de Forbin, chevalier de l'ordre de Malte, ni l'historique des précédents bâtiments du même nom, ni même vous faire un descriptif du bâtiment, je suis sûr que vous aurez à coeur de découvrir les archives et documentations existantes dans votre classe, le site internet de la marine, la traditionnelle "newsletter" ce qui aiguisera votre curiosité et satisfera votre appétit de découverte et à votre âge on en a de l'appétit! Je vous donne aussi rendez_vous pour compléter vos interrogations sur votre blog déjà bien riche en questions réponses, lisez-les. Et peut être aurez-vous la chance de venir visiter voire partager notre vie sur le bâtiment, mais les marins sont exigeants dans leur travail soyez-le aussi, la mer ça se mérite!

Pour vous mettre en condition et vous initiez déjà au termes de marine, je vous propose un petit jeu, vous séparer en deux groupes: les bâbordais (gauche) en rouge et les tribordais (droite) en vert ceci illustré par une photo de votre classe.

Je finirai ce mot d'introduction pour vous souhaiter d'abord la "bienvenue à bord et bonne mer" pour cette année de seconde et enfin par les premières strophes de cette poésie qui m'est chère, "l'homme et la mer" de Charles Baudelaire: "homme libre, tu chériras la mer! la mer est ton ton miroir et tu contemples ton âme dans le déroulement infini de sa lame(...)".

 

Enseigne de Vaisseau René-Pierre Meyer

Les Secondes 2013-2014 prêts pour l'appareillage!
Repost 0
Chloé Maillier-Fonta - dans Partenariat Forbin
commenter cet article
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 13:11



blason02Pour la troisième année consécutive les Secondes Turquoises de l'Institut Notre Dame sont parrainées avec la frégate de défense aérienne Forbin. Les élèves ont eu la joie jeudi 11 avril 2013 de découvrir la base militaire de Toulon et les marins avec lesquels ils étaient en contact. Adrien M nous livre ici son témoignage sur deux journées exceptionnelles qui ont pour objectif de contribuer au maintien du lien armées-nation et qui s'inscrivent dans l'éducation à la défense, au programme des collèges et lycées.

 

Notre voyage avait pour but de découvrir un bâtiment militaire, la frégate anti-aérienne, le Forbin. L’expérience s’annonçait exceptionnelle et elle le fut. Imaginez pour 30 lycéens de 15 ans d’avoir l’opportunité (il faudrait plutôt dire la chance) de pouvoir séjourner sur un tel navire. Une frégate furtive, issue des technologies les plus modernes, en d’autres termes « un bijou ». Voici le récit des 2 magnifiques journées que nous avons vécues.


Nous sommes partis Jeudi 11 Avril, à 6h20 de Saint-Germain en Laye pour arriver aux alentours de midi à Toulon. Déjà, la différence au niveau du temps était flagrante, pluie et froid à Paris, soleil et chaleur à Toulon ! Le voyage avait pris le meilleur départ possible. Avant d’entrer dans la base militaire, nous avions 2 heures de quartier libre pour visiter Toulon et déjeuner. La plupart d’entre nous avons décidé de déjeuner sur le port, certains ayant acheté des glaces, et d’autres étant partis à l’aventure et à la découverte du stade Mayol.

 

A 14h, dès l’arrivée à l’arsenal, nous avons été conduits à un CTM (Chaland de transport de matériel), c’est- à-dire une bâtiment qui est en fait utilisé pour les débarquements de véhicules et de troupes. Nous avons ainsi fait à son bord, une petite visite « embarquée » du port, où nous avons d’abord vu le Charles de Gaulle, l’unique porte-avion français. Nous nous sommes ensuite rapprochés des quais où se trouvait le Forbin ainsi que son frère jumeau le Chevalier Paul. Nous également vu 2 frégates du type Lafayette qui sont des frégates multi-missions. A coté, se trouvait le Dixmude qui est un porte hélicoptère. Nous avons prolongé notre visite à bord du CTM jusqu’au cimetière marin. Nous avons fini par un mini-débarquement avant de rejoindre le quai où était amarré le Forbin, cœur de notre visite. Nous sommes montés à bord de cette frégate aux alentours de 15h30 et le commandant dit le « pacha » nous a souhaité la bienvenue. Notre classe a ensuite été divisée en trois groupes afin de visiter le navire. Nous avons vu un compartiment machine qui comporte 2 types de moteurs, les moteurs diesel, c’est-à-dire ceux utilisés lorsque le bateau a une vitesse inférieure à 18 nœuds et qui consomment moins d’énergie ; et les turbines qui peuvent propulser le bateau jusqu’à une vitesse de 29 nœuds, mais qui consomment bien plus en énergie. Nous avons ensuite longé le pont principal pour arriver à la passerelle, là où toutes les commandes du bateau se trouvent. Après avoir quitté la passerelle, nous avons eu le droit à un petit tour dans le «central opération » c’est-à-dire le centre névralgique du navire. Nous sommes ensuite allés voir les tous nouveaux canons de 76 mm ainsi que les missiles mer-air et mer-mer.

 

Une fois notre visite guidée terminée, nous avons pris possession de nos postes où nous étions logés par 3 ou 4, et que nous partagions avec des marins et avons participé à un exercice de lutte contre l'incendie que les marins font presque tous les jours. Vers 19h nous avons pris le diner à bord du Forbin, puis de petits documentaires nous ont été projetés dans le carré des officiers à propos des missions du Forbin qui ont donné lieu à une série de questions-réponses. Après cela, nous sommes retournés à nos cabines pour dormir.

 

Le vendredi matin, nous nous sommes réveillés au son du « branle- bas » annoncé par le gradé de coupée. Nous avons pris notre petit déjeuner en compagnie de quelques marins puis nous avons restitué nos couchages. Nous avons eu la chance et l’honneur d’assister au lever des couleurs, cérémonie oh combien traditionnelle et symbolique dans la marine nationale. Nous avons été répartis dans les compagnies pour participer à un café d'échange puis nous avons poursuivi par la visite de la base navale avant d’accéder aux simulateurs de navigation et de manœuvre où nous avons été très gentiment accueillis par 2 instructeurs qui nous ont expliqué le fonctionnement et l’utilité capitale de ces logiciels formidables.

 

Après un dernier repas sur le Forbin, nous avons quitté définitivement, et avec regrets, le navire pour aller visiter le musée de la marine nationale, à l’entrée du port militaire. Ce musée est très intéressant surtout pour ses très belles maquettes. Après avoir profité d’une dernière heure de quartier libre sous la chaleur estivale de Toulon, nous avons dû regagner la gare afin de rentrer à Saint-germain en Laye, où nous sommes arrivés aux alentours de 22h15. C’est ainsi que c’est terminé notre formidable périple au sein de la marine nationale.

 

Les élèves de la classe 2nd turquoise tiennent tout particulièrement à remercier l’enseigne de vaisseau RP Meyer, l’aspirant M. Desbordes et le capitaine de vaisseau Marc Aussedat, commandant du Forbin, pour leur formidable accueil dans un univers qui nous était, pour la plupart, inconnu et qui nous a fortement impressionné. Nous remercions également Madame Maillier Fonta pour l'organisation du voyage ainsi que Madame Cincinelli, Madame Sibioude et Monsieur Martinez de nous avoir accompagnés durant ces deux journées exceptionnelles.

 

Adrien M. et les Secondes Turquoises

Repost 0
Chloé Maillier-Fonta - dans Partenariat Forbin
commenter cet article
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 13:30

 

blason02Dans ce dernier épisode sur la Marine Nationale nous allons nous intéresser au Forbin et à ses caractéristiques grâce à René-Pierre et Manon qui ont accepté de répondre à nos questions et nous livrent leur expérience. Bonne lecture et n’hésitez pas à leur poser des questions dans vos commentaires !

 

1/ En cas de conflit où la présence du Forbin est nécessaire, est-il quand même envoyé en ATM?

Impossible car en ATM (arrêt technique majeur) le bâtiment est indisponible totalement. Par analogie, c’est comme si vous demandiez à votre père de partir en vacances avec la voiture familiale dont le moteur, le volant et les roues sont démontées…  

 

2/Comment est fabriquée la coque du Forbin, a t-elle des caractéristiques spéciales pour ne pas être détectée à l'image radar?

La coque du Forbin est dite « furtive » ce qui a pour en effet limiter sa signature radar. Elle est faite en acier.

 

3/ Quelle est la durée de vie d'un bateau?

En moyenne 30 années.

 

4/ Combien de temps dure une mission?

Cela dépend, de quelques jours à plusieurs mois (3/4 mois).

 

5/ Comment est ravitaillé le Forbin quand il est en mission?

Soit dans les ports, soit avec des bâtiments de ravitaillement à la mer.

 

6/ Qui est autorisé à utiliser les différentes armes du bâtiment en cas d'agression?

Le commandant décide des mesures qui doivent être prises, les circonstances et les manières de riposter selon le type d’agression et de mission : si c’est une agression contre le bâtiment en lui même, contre son personnel, si c’est à la mer ou à quai, en France ou à l’étranger, si c’est une action de combat ou une attaque type terroriste …

Dans tous les cas les canons, mitrailleuses, missiles tireront si le commandant en donne l’ordre dans une situation d’autodéfense.

 

7/ La frégate a t- elle déjà eu des problèmes techniques?

Oui mais rien d’insurmontable. C’est un bâtiment avec beaucoup de technologies et d’installations donc il y a des pannes, des avaries mais nous réparons toujours avec un délai plus ou moins long.

 

8/ Les machines du Forbin sont-elles bruyantes?

Ce sont de gros moteurs ou des turbines à gaz donc cela fait du bruit. Ces dernières sont dans des caissons insonorisés. Ces appareils propulsifs sont dans des compartiments insonorisés et montés sur des plots en caoutchouc pour limiter  le bruit par rayonnement ce qui rend le bâtiment discret.

 

  Témoignages

 

9/ Avez-vous toujours eu envie d'être dans la Marine? Quelles ont été vos motivations?

René-Pierre : Oui depuis mon adolescence. J’ai baigné dans cet environnement d’anciens marins et de passionnés de la mer.

 

10/ (Manon) Pourquoi avez-vous eu envie d'être dans la Marine? (Un milieu masculin)

Manon : Envie de découvrir cet univers de grands espaces, d’hommes et de femmes de caractères avec un métier passion. L’univers du travail est un univers à dominante masculine de toute façon donc seul le contexte change. Et puis il y a une culture et une réflexion différente.

 

11/ Quel rôle avez-vous sur le Forbin? (Vous deux)

René-Pierre : Je suis le chef du service Electricité. Je suis responsable de la production et de la distribution électrique dans tout le bord. Je suis également l’officier chargé de la plongée, dont le but est d’assurer pour le bord les actions de plongée ordonnées par le CDT.

Manon : Je suis adjointe au commissaire du bord. Je l’assiste dans ces fonctions de gestion financières, administratives et relations publiques.

 

12/ Avez-vous déjà participé à des frappes militaires?

René-Pierre : oui j ‘ai participé entre autre à la première guerre du golfe.

Manon : non je viens d’intégrer la Marine.

 

13/ Avez-vous déjà été obligé de tuer des gens pour vous défendre?

René-Pierre : non.

 

14/ Que signifient les décorations de l'uniforme?

Les décorations à gauche sur la poitrine sont les médailles acquises lors des opérations et pour honorer des actions où services rendus à titre personnels (médaille de la défense nationale par exemple).  Voir ce site par exemple http://www.phaleristique.net/spip.php?article127.

 

Sur la droite de la poitrine, ce sont les insignes de brevets ou certificats d’un savoir faire particulier à la suite d’un cours (exemple celui de plongeur que vous avez vu sur moi) ou la pour la reconnaissance d’un temps passé au service des bâtiments de surface ou des sous-marins.

 

 15/ Quelle a été votre dernière mission?

René-Pierre : A bord du BPC Tonnerre une patrouille au large des côtes ouest africaines » mission Corymbe ».

 

 

16/ Quel a été votre plus grand voyage?

René-Pierre : Un an à Djibouti et dans l’océan Indien.

 

 

17/ Quel a été votre carrière (René-Pierre) depuis que vous vous êtes engagé?

 

Je me suis engagé à dix huit ans, tout juste. J’ai fait une formation d’électricien naval au sein de l’école des électriciens de la marine et j’ai embrassé une carrière embarquée à bord des bâtiments de surface (dans l’ordre : le BATRAL CHAMPLAIN, l’AVISO Escorteur le CDT Bory, le Porte hélicoptère Jeanne d’Arc, le Bâtiment atelier Jules Verne, la frégate anti sous- marine le Primauguet, l’AVISO le CDT Blaison, Le remorqueur de haute mer le Tenace, Le Bâtiment de projection et de commandement Tonnerre) pendant près de dix neufs  années. 

Un court passage d’une année comme instructeur électricien et je suis devenu officier il y a trois ans. J’ai été chef des ateliers charpentage et électricité dans un organisme de soutien à terre pendant deux ans et me voici depuis septembre à bord de la frégate de défense aérienne Forbin.

 

18/ Est-ce que c'est un métier que vous conseillez à des jeunes?

La marine est une armée jeune. Oui sans hésiter c’est une formidable école de la vie. Ce que vous apprendrez dans la Marine vous saurez le faire n'importe où!

Repost 0
Chloé Maillier-Fonta - dans Partenariat Forbin
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 14:28

juillet 2011 034 

Dans ce deuxième épisode, René-Pierre et Manon évoquent la vie à bord du Forbin et à quai ! Bonne lecture et n’hésitez pas dans vos commentaires à poser des questions !

 

1/ Quelle est une journée type sur le bâtiment?

A la mer : levé (Branle bas) et petit déjeuner puis poste de propreté puis entretien des installations et/ ou exercice d’entraînement (exemple exercice de lutte contre l’incendie). Il y a le quart, comprendre la surveillance en passerelle, à la machine et au central opérations… de jour comme de nuit par roulement de personnel. La journée est coupée en tranches horaires qui permettent de conjuguer les activités du bâtiment, la surveillance et le repos du personnel : ex levé 7h00 prise du quart de 8H00 à Midi, repas puis travail de 14H00 à 17h00 puis quart de 18h00 20h00 puis repas puis prise du Quart de 04h00 à 08h00 etc.…

A quai : les personnels dorment chez eux le soir sauf ceux qui assurent la garde et ceux qui vivent à bord. Les autres viennent travailler le matin à 7h30 et finissent le soir à partir de 16h30.

 

2/ Est-ce possible de travailler dans la marine avec le mal de mer?!

Cela arrive à pas mal de gens, oui, surtout à bord des anciens bâtiments mal stabilisés ou des bâtiments de petite taille. Les bâtiments récents comme le Forbin sont de plus en plus confortables et tiennent bien la mer alors les mouvements du bâtiment sont moins importants, de ce fait des gens moins malades et il y a des astuces, médicaments, pastilles auriculaires…

 

3/ Est-ce que la nourriture est bonne sur le bâtiment?

Cela dépend des cuisiniers et de ce que le « commis aux vivres » (celui qui gère les provisions, celui qui fait les « courses ») leur donne comme produits. En général, nous mangeons bien sur les bâtiments, c’est le cas sur le Forbin et c’est très important pour le moral de l’équipage.

 

4/ Avez-vous des moments d'intimité sur le bâtiment?

Oui nous en avons dans les carrés et les espaces de détente. Mais le plus intime reste le poste (cabine) et la bannette (le lit)  !

 

5/ Faut-il se coucher et se lever tôt? Est-ce difficile de bien dormir sur la frégate?

Je vous renvoie au planning type d’une journée à la mer. On dort bien sur cette Frégate.

 

6/ les marins ont-ils un entraînement physique ?

Marin en uniforme donc militaire, nous avons le devoir de nous entraîner afin d’être prêts au combat, cela fait parti de notre statut donc de nos devoirs. Nous avons deux heures de sport obligatoires par semaine et un contrôle annuel de la condition physique qui peut avoir une influence sur la carrière si cette condition physique n ‘est pas suffisante.

 

7/ Lorsque vous partez en mission, de l'argent est-il déduit de votre salaire pour être nourri et logé? (!)

Non, nous sommes nourris et logés gratuitement car nous sommes en mer pour les besoins du service.

 

8/ quel est le salaire moyen de l'équipage?...

Variable selon le grade, l’ancienneté, l’embarquement surface, la situation familiale.

Pour ne pas faire une réponse de normand je dirais qu’un matelot commence aux alentours de 1000e et qu’un officier supérieur ancien vers les 4000E. La moyenne des sous officiers doit être vers les 1500e hors primes.

Mais nous ne parlons pas de salaire mais de « solde » car nous ne sommes pas « payés » pour le travail que nous faisons mais nous recevons une solde pour notre disponibilité: 7j/7j, 24h/24h, 365j/365j.

 

9/ Jusqu'à quel âge peut-on rester sur une frégate? Y a t-il un âge maximum? Minimum?

Il n’y a pas d’âge limite, en dehors des âges réglementaires pour être en service dans la marine soit de 17 ans à 59 ans.

 

Vie après le bâtiment!

 

10/ Ont-ils de nombreuses permissions?

Nous avons 45 jours de permissions de détente par an. Et quelque équivalents de RTT aussi. Le problème c’est de pouvoir prendre les permissions, pas toujours faciles selon les activités du bâtiment, l’entretien…

 

11/ Que font-ils lorsqu'ils ne sont pas en mer?

Nous entretenons le bâtiment, nous nous entraînons, nous prenons des permissions et nous préparons le bâtiment pour un prochain départ.

 

12/ N'est-ce pas un métier trop difficile pour concilier la vie professionnelle et la vie de famille?

C’est très difficile et cela demande une attention fine pour faire comprendre et accepter ces contraintes aux proches. Mais on peut être heureux tout de même. C’est une vie différente, c’est sûr !!!

 

13/ Les marins doivent-ils déménager souvent?

Pas forcément, cela dépend des mutations qui obligent à changer de port, mais la marine évite car cela à un coût, ça ne fidélise pas les marins et surtout il y a des bâtiments et des volontaires pour aller partout, alors pas besoin de faire trop de mutations obligeant à déménager. Mais cela peut arriver plusieurs fois dans une carrière longue notamment si le marin souhaite servir outre-mer ou à l’étranger (ce qui impose le déménagement aller puis retour).

 

René-Pierre/ Manon

Repost 0
Chloé Maillier-Fonta - dans Partenariat Forbin
commenter cet article
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 15:13

    forbinLa frégate de défense aérienne « Forbin » (première frégate du type « Horizon ») fut construite à Lorient. Elle a était livrée le 19 décembre 2008 à la marine nationale et à la DGA. De mars à juin 2009, pour vérifier ses caractéristiques militaires, le Forbin à effectué une traversée de longue durée. Il est passé par Casablanca, Rio de Janeiro, Fort-de-France, Norfolk, New York, La Spezia et enfin, Djibouti. Le Forbin à également été présent le 25 mai 2009, pour l’inauguration de la base navale d’Abu Dhabi par le président de la République.

 

Le navire est doté de deux propulsions différentes :

 

-         2 moteurs diesels de propulsion (Pielstick), chacun développant une puissance de 5 800 chevaux.

 

-         2 turbines à gaz (Avio), chacune développant une puissance de 27 500 chevaux.

 

Le Forbin mesure 153m de long, 20m de large, son tirant d’eau fait 8m, celui d’air fait 44m et son poids est de 7000 tonnes. Il y a 185 couchettes sur le navire. L’équipage est composé de 22 officiers, 46 officiers mariniers supérieurs, 75 officiers mariniers et 46 marins. L’âge moyen sur le navire est de 30 ans et il y a 20 femmes à bord.

 

Sa vitesse maximale est de 18 nœuds sur moteurs diesel et de 29 nœuds sur turbines à gaz. Il a une capacité de 7000 nautiques à 18 nœuds et une de 3500 nautiques à 29 nœuds.

Il est équipé de nombreuses armes de défense comme les canons de 20 et 76mm, les missiles exo 7,MM40 et Aster, les lanceurs SADRAL, les torpilles, le sonar et les radars qui détectent le moindre petit objet en approche.

 

 

Il est utilisé pour : la défense aérienne, les guerres électroniques, la lutte sous la mer, la lutte antinavires et d’autodéfense et pour les systèmes d’informations et de communications. Le NH90 est leur nouvel hélicoptère qui sert à éclairer la frégate en cas de danger imminent. Il sert également à aller au combat sur le front.

 

Georges-Alexandre C 

 

Repost 0
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 22:24

 

429538_10151300836334185_689559435_n.jpgNos nouveaux correspondants René-Pierre et Manon, marins à bord du Forbin ont accepté de répondre à nos questions sur la Marine nationale et sur les différents aspects de la vie d’un marin. Les questions des Turquoises furent très nombreuses et nous vous proposons de découvrir les réponses thème après thème…Alors pour mieux connaître cet univers bleu et gris, suivez-nous épisode par épisode ! Aujourd’hui nous nous intéresserons aux qualités nécessaires, à la formation requise ainsi qu’aux différents métiers !


1/ Faut-il être forcément courageux et téméraire pour exercer ce métier?

Il faut avoir un bon sens de l’aventure et le sens de la vie de collectivité, ce que nous appelons l’esprit d’équipage. Il faut avoir une bonne dose de courage, de résistance physique, mentale et ne jamais perdre de vue que nous sommes avant tout des militaires ce qui signifie que notre engagement  ultime est le sacrifice de sa vie au combat si besoin.


68827_10151300836394185_1720433306_n.jpg2/ Quel profil doit-on avoir pour être un bon marin? Quelles sont les qualités scolaires requises?

Je dirais que les qualités primordiales sont le sens de l’engagement, du travail, savoir ce que l’on veut et être capable de s’investir pleinement pour y parvenir ; La ténacité, la résistance, et un très bon sens de la camaraderie sont à ajouter.

Le niveau scolaire est important plus il sera élevé plus vous aurez le choix à un recrutement comme officier, officier marinier ou matelot. Ce qu’il faut surtout retenir c’est que dans la marine nous apprenons tout le temps. Vous commencez par retourner en formation pour apprendre votre futur métier puis vous apprenez vos installations à bord et vous devez suivre des cours toute votre carrière pour progresser et développer vos compétences. La qualité de votre carrière en dépend.

Cela dit vous pouvez commencer avec un faible bagage scolaire et finir officier supérieur voire Amiral, c’est une question de travail. C’est un formidable ascenseur social.

Pour exemple, j’ai commencé la marine après mon BEPC et une seconde technique équivalent EEI maintenant, j’ai acquis les niveaux de CAP, un BEP, un BTS maintenance électrotechnique et me voilà officier.


3/ Devient-on marin pour toute une vie?

Pour moi marin c’est un état d’esprit, une façon d’être, un amour inconsidéré pour la mer et les bateaux. Etre Marin dans la Marine Nationale c’est autre chose, un « job-passion » pour certains, un passage pour d’autres et souvent une vocation à vie.


4/ Qu'apprend t-on à l'école navale?

Cela dépend du cursus de l’officier mais nous recevons tous des outils d’éthique et de savoir être, de culture militaire, maritime où les traditions ont leur place,  pour conduire une carrière d’officier. Selon le cursus, une formation technique, scientifique, pour obtenir un niveau scolaire de master minimum, pour les officiers de Marine. Les officiers de la Marine  recrutés parmi les spécialistes (OSM, comme moi, issue du rang) ou les officiers sous contrat ont une formation un peu plus courte.

 

481454_10151300836514185_716128293_n.jpg5/ Peut-on se spécialiser par exemple dans les machines, dans la conduite du bateau?

Oui cela se décide dans la première phase de la carrière. Pour donner un exemple il y a les métiers  dits « du pont » (timonier, chef de quart, manoeuvrier, etc.) ou de « la machine » (électricien, mécanicien).


6/Quelles sont les spécialités dans la marine?

La marine c’est près de 40 métiers et bien plus d’emplois spécifiques, je vous invite à aller sur le site http://etremarin.fr. Vous découvrirez parfois  avec amusement tous nos métiers.


7/ Qui sont les marins-plongeurs?

Il y a trois types de plongeurs, tous ont été formés à l’école de plongée de Saint-Mandrier sur mer.

 - les plongeurs de bord (PLB), embarqués sur tous les bâtiments, et quelques postes à terre spécifique (visite des coques des bateaux, réparations rapides sous-marines, recherches de mines de coque, sauvetage en mer). C’est un certificat ouvert à tous ;

- les plongeurs démineurs (PLD), en plus des attributions des plongeurs de bord, ils opèrent aux déminages des  fonds, des ports, plages, enceintes militaires à terre et travaux sous-marins). C’est une spécialité ;

- les nageurs de combats (NC), fusiliers marins brevetés commandos et spécialisés dans le combat sous-marin.

Quelques vidéos sur Daily motion marine nationale


8/ Faut-il avoir faire des études supplémentaires pour aller dans les sous-marins?

La carrière embarquée à bord des sous-marins requière des cours et formations spécifiques dispensées au sein de la marine que ce soit pour les sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) ou pour les sous-marins nucléaires lanceur d’engin (SNLE).


9/ Est-ce plus dur d'être marin quand on est une femme?

Pour une jeune femme sportive et motivée cela n’est pas plus dur. La seule différence concerne la nécessité d’une pause à terre durant quelques années pour les femmes désirant avoir des enfants.


Ces réponses nous permettent de mieux comprendre les motivations et les différentes formations qui conduisent à ces nombreux métiers de la Marine nationale. Dans un prochain article nous aborderons grâce à nos correspondants du Forbin la vie à bord ! N’hésitez pas dans vos commentaires à leur poser des questions sur les points qu’ils viennent d’aborder. Merci encore à nos marins du Forbin !

Repost 0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 16:37

« Le plus grand voyageur est celui qui a su faire une fois le tour de lui-même. »

Confucius

 

arton929En Seconde Turquoise notre citation de l'année 2012-2013 est « Le plus grand voyageur est celui qui a su faire une fois le tour de lui-même », de Confucius.

 

Confucius est d'abord instruit par sa mère, et quand elle meurt il devient enseignant. Il décide ensuite de mettre en pratique ses idées humanistes dans le gouvernement, et rentre en politique. Il devient magistrat, puis ministre de la justice dans l'État de Lu. À l'âge de 56 ans, il réalise que ses idées ne sont pas remarquées pas ses supérieurs, donc il décide de quitter le pays pendant 12 ans. Pendant son séjour à l'étranger, sa réputation d'homme de vision commence à se répandre. À 67 ans il retourne en Chine et redevient enseignant et écrit beaucoup.  Ses théories constituent une doctrine de perfectionnement moral, et ce n'est qu'à la fin de sa vie que ses idées commencent à devenir de plus en plus connues. Il meurt en 479 av. JC, mais d'autres personnes telles que  Mencius et Xun Zi ont ensuite poursuivi l'idéologie de Confucius, et sont devenus les premiers penseurs confucianistes de l'Histoire.  Le Confucianisme devient de plus plus en plus populaire et, lors du règne de la dynastie Han (206 av. JC-9 ap. JC), le confucianisme devient religion d'État.

 

Mettant l'homme au centre de ses préoccupations, cette religion d'État était un culte plus qu'une religion au sens Occidental du terme. Confucius refusait de parler des esprits ou de la mort, et cherchait à fonder une morale positive en Chine. Il parlait beaucoup de l'importance de l'étude, son constat était qu'il fallait vivre en bonne société avec ses semblables.

            « Le plus grand voyageur est celui qui a su faire une fois le tour de lui-même ».

 

Bien sûr, en Seconde, c'est un but que l'on essaye d'atteindre le plus vite possible. Nous allons avoir de grands choix à faire avant la première, et afin d'être sûrs de prendre les bonnes décisions, il va falloir commencer par mieux nous connaître nous-mêmes. En cette année de seconde, nous allons tous devenir de grands aventuriers et découvrir le plus possible sur nous-mêmes, un voyage qui commence maintenant mais qui ne cessera  qu'à notre mort !

Hélène C.

 

Repost 0
Chloé Maillier - dans Projet
commenter cet article
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 17:59

 

Après une longue interruption estivale, Turquoises au large reprend du service...

Les Turquoises 2012-2013 ont été informés dès la rentrée de la prolongation du partenariat avec deux nouveaux interlocuteurs privilégiés!

 

Réné-Pierre et Manon ont eu la gentillesse de nous rendre visite au lycée avant les vacances de la Toussaint pour une séance de présentation de la Défense nationale, de la Marine et du Forbin en particulier.

 

Le récit de cette séance sera publié dans quelques jours  ainsi que les questions que se sont posées les élèves à l'issu de cette présentation, passée beaucoup trop vite...

 

A très bientôt pour suivre notre frégate!

 

 

Repost 0
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 12:21

Suite au passage des Turquoises à Toulon, le journal de bord du Forbin a publié une article  que nous vous invitons à découvrir en cliquant sur le lien ci-dessous. On y découvre la richesse des partanariats que noue le Forbin avec la société civile ou avec d'autres unités militaires.

 

link

 

Repost 0

Présentation

  • : turquoisesaularge.over-blog.com
  •  turquoisesaularge.over-blog.com
  • : Ce blog a pour objectif de suivre le projet de classe d'une classe de Secondes dans le cadre de l'enseignement à la défense.
  • Contact

Profil

  • Chloé Maillier-Fonta
  • Professeur d'histoire-géographie en collège et lycée à Saint-Germain-en-Laye, Relais Défense Etablissement
  • Professeur d'histoire-géographie en collège et lycée à Saint-Germain-en-Laye, Relais Défense Etablissement

Wikio - Top des blogs - Multithématique

Recherche