Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 18:13

Le 13 novembre à Paris a eu lieu un des pires attentats terroristes qu'ait jamais connu la France. 137 personnes ont été tuées et 352 blessées. L’organisation terroriste Daesh a revendiqué ces attaques. Le terrorisme en France et en Europe n’est pas un phénomène récent. En effet il y a eu les attentats à Londres en 2005 et à Madrid en 2004. Ces deux attentats ont coûté la vie à plusieurs personnes. A chaque fois il s’agit d’attaques par des extrémistes,  pour des raisons politiques ou pour des raisons religieuses.

Qu’est-ce que le gouvernement peut faire contre le terrorisme ?

Pour protéger la population contre le terrorisme, les autorités françaises ont privilégié le renforcement des moyens de renseignement et la lutte contre la radicalisation des individus tentés par la doctrine « djihadiste ». La DGSI (Direction Générale de la Sécurité Intérieure) a été critiquée. Ses procédures ont parfois été jugées trop rigides et ses agents seraient coupés du terrain. Ils n’auraient pas réussi à neutraliser le mouvement djihadiste. Au contraire, le taux de progression du nombre d’attaques terroristes entre 2012 et 2013 aurait augmenté de 44% selon l’Institute for Economics and Peace.  Apres les attentats récents, il est alors devenu urgent d’améliorer le mode de fonctionnement du service et la communication entre les fonctionnaires de la DGSI. Les principaux objectifs de cet organe de sécurité spécialisé dans la lutte contre le terrorisme sont de repérer les individus connus pour leur extrémisme et de les surveiller. Malheureusement, il est impossible de mobiliser une équipe de surveillance derrière chaque islamiste radical : il n’y a que les plus dangereux qui sont soumis à une surveillance constante. De plus, le nombre de suspects ne cesse d’augmenter. Ceci est lie à l’influence des groupes comme Daesh, Boko Haram et Al-Quaida, qui sont les auteurs des attentats ayant fait le plus grand nombre de victimes. D’après un rapport sénatorial en avril 2015 par Jean-Pierre Sueur  « Près de 1500 français » sont partis en Syrie et en Irak pour rejoindre les zones de djihad. Ainsi sur les 3000 djihadistes qui partent d’Europe, la moitié serait française.

Un deuxième volet dans la lutte contre le terrorisme est d'éviter que des gens ne se radicalisent. Les jeunes les plus vulnérables à l’endoctrinement « djihadiste » sont ceux qui sont en situation d’isolement ou de rupture. Il est important de garder un contact avec ces personnes, éviter qu’ils ne s’isolent et engager dans une pratique thérapeutique familiale avec des psychologues pour qu’ils ne se radicalisent pas. Les élites de la communauté musulmane doivent aussi contribuer pour régénérer lapensée  islamique et définir ce qu’est le radicalisme islamiste. Ils doivent faire comprendre aux jeunes vulnérables que la violence ne fait pas partie de l’Islam.

Pour conclure, la lutte contre le terrorisme se fait jusqu’aujourd’hui grâce au renseignement et à la sécurité. Or il va falloir attendre l’avenir pour voir s’il y aura du succès ou non.

http://www.lelephant-larevue.fr/antiterrorisme-letat-durgence/

Ainsley Declerck

Que peut-on faire contre le terrorisme?

Partager cet article

Repost 0
Chloé Maillier-Fonta
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : turquoisesaularge.over-blog.com
  •  turquoisesaularge.over-blog.com
  • : Ce blog a pour objectif de suivre le projet de classe d'une classe de Secondes dans le cadre de l'enseignement à la défense.
  • Contact

Profil

  • Chloé Maillier-Fonta
  • Professeur d'histoire-géographie en collège et lycée à Saint-Germain-en-Laye, Relais Défense Etablissement
  • Professeur d'histoire-géographie en collège et lycée à Saint-Germain-en-Laye, Relais Défense Etablissement

Wikio - Top des blogs - Multithématique

Recherche